Souvenirs d'une personne marquante (2)

 Texte sur une personne marquante de mon enfance

 

Une personne qui m'a marquée dans mon enfance, c'est ma grand-mère Marceau. Elle demeurait à deux maisons de chez-moi. Dans ma tendre enfance, j'avais le plaisir d'aller passer quelques jours et même les nuits chez mes grands-parents.

 

Ma grand-mère était une personne douce et souriante. Elle aimait gâter ses petits-enfants. L'été j'allais souvent cueillir des framboises ou écosser des petits pois avec elle. Je me souviens des journées où elle et ma mère fabriquaient du savon du pays dans un grand chaudron de fonte sur un feu installé dehors.

 

Quand je fus plus grande, j'allais l'aider à préparer le souper du Jour de l'An qu'elle servait avec amour à ses enfants et petits-enfants. Après mon mariage, je dus aller demeurer à Montréal, mais à chaque fois que j'allais chez ma grand-mère, elle en profitait pour sortir de l'armoire ses petits bonbons à la menthe rouges et blancs.

 

Merci grand-maman,

 

Denise Patoine

Saint-Léon-de-Standon

Pour ma maman et mon papa

 

Bonjour,

 

Je m'appelle Daphnée Bourbonnais et je vais vous parler de ma mère et de mon père. Ils sont tous les deux très gentils avec moi. Quand je me blesse, mon père me soigne et quand je suis triste, ma mère me soulage.

 

Merci

 

Dapnée Bourbonnais, 10 ans

Saint-Léon-de-Standon

Je t'aime, maman!

 

Bonjour,

 

Je m'appelle Laurence Gingras et je tiens à ma mère. Je l'aime beaucoup et elle m'aime chez nous dans la maison. Mon cœur est gros, elle m'a donné la raison de la vie.

 

Laurence Gingras, 10 ans

Saint-Léon-de-Standon

Hommage à un grand homme

 

Très jeune, j'ai eu la mastoïdite (maladie de l'oreille). Ma mère a fait le tour des médecins qu'elle connaissait. Sans résultat. En dernier recours, elle m'a dit d'aller voir monsieur le curé Émile Tremblay, à Ste-Jeanne-D'Arc au Lac-St-Jean. Je l'aimais beaucoup ce prêtre et il était content que je lui rende visite. « Que puis-je faire pour toi? », m'a-t-il demandé.

J'ai mal aux oreilles et je veux que vous m'aidiez, ai-je répondu.

Tu crois que je suis capable de cela?

Oui, monsieur le curé.

Prends ma soutane et frotte tes oreilles.

 

Depuis ce jour, je n'ai jamais eu mal aux oreilles et je suis restée avec l'odeur de sa soutane qui sentait l'encens. Je le remercie sans cesse et je l'invoque souvent. Il m'a guérit par l'intermédiaire de Dieu. Je rends grâce à Dieu pour son Serviteur.

 

Gloire à Dieu!

 

Odette Tremblay

Ste-Jeanne-D'Arc, Lac-St-Jean

Mon grand-père

 

Quand j'allais à la campagne avec mon grand-père, on se faisait à manger sur un feu improvisé; des fèves aux lard qui avaient un goût de liberté. On écoutait le soir les ouaouarons et on s'imaginait sur une autre planète. On travaillait avec lui comme des p'tits hommes fiers. On écoutait ses histores, les mêmes histoires, sans se lasser.

 

Je m'ennuie des fèves aux lard, des ouaouarons et des histoires...

Salut d'ici bas, Émile!

 

Jean-Pierre Arteau

Québec

Hommage

 

Je reconnais la beauté, elle est en moi. Es-tu la source en qui puis-je mettre mon espérence? Sinon en toi qui jailli de mes profondeurs un mystère d'infini, toute transcendance! Suprême bonheur, joie de mon cœur.

 

Sébastien Goupil

Saint-Léon-de-Standon